Les Johnny's ont bien évidemment beaucoup de fans, de tous les genres. La plupart des fans se contentent d'acheter les CD, les magazines, les photos, d'aller aux concerts et de regarder leurs émissions, mais ça ne suffit pas à certaines "fans". Je mets des guillemets parce que pour moi elles sont un peu sorties de ma définition du terme.

Les yarakashi sont des filles qui suivent leurs idoles partout, jusqu'à leur maison, qui les espionnent, sans hésiter à louer une voiture et se garer en face de chez eux, qui vont jusqu'à voler leur courrier dans leur boîte aux lettres. Il leur arrive même d'aller aux concerts d'idoles "concurrentes", de les insulter et de perturber complètement la représentation.

Exemples :

Le pire, c'est qu'elles s'en vantent. Je comprends déjà même pas comment on peut en arriver à faire ça quand on se prétend fan d'une idole. Qu'on ait envie de rencontrer la personne qu'on admire, je peux comprendre, mais ce qui me dérange, dans leur comportement, c'est à quel point elles sont une nuisance pour eux et leur entourage. Quand on aime quelqu'un, pour de vrai, on lui rend pas la vie insupportable. Ces filles-là n'ont aucune moralité, elles ne pensent qu'à faire ce qui leur fait plaisir, et le pire, c'est qu'elles ne semblent même pas en avoir conscience, sinon elles n'en seraient pas si fières. Elles n'agissent même pas comme ça parce qu'elles ont des problèmes dans leur vie, c'est juste parce que ça les amuse.

Et après, on se demande pourquoi certains Johnny's ont la réputation de ne pas aimer leurs fans... Quand certaines filles vont jusqu'à les suivre partout aussi souvent qu'elles le peuvent, on peut comprendre qu'ils en aient marre et qu'ils n'apprécient pas qu'on vienne les déranger dans leur vie privée, et on peut comprendre aussi pourquoi ils peuvent perdre rapidement patience. Je crois pas qu'on puisse vraiment le leur reprocher.

En général, les Johnny's n'en parlent pas trop, ça donne un peu mauvaise image, Jin est le seul à en avoir parlé dans son nikki, et Kimura Takuya en parlait une fois lors d'une émission, en racontant qu'il avait entendu du bruit dans le couloir, et qu'une fille se tenait derrière la porte avec un appareil-photo.